10 solutions de recrutement innovantes

La pénurie de main-d’œuvre du secteur manufacturier n’est plus à démontrer:
en un an, le nombre de postes à combler a augmenté de 65%.
10 solutions de recrutement innovantes, 10 solutions de recrutement innovantes
La numérisation, la robotisation, les mégadonnées, l’intelligence artificielle et les objets connectés offrent de nouvelles possibilités aux fabricants, mais sont également source de défis pour cette industrie qui représente près de 800 000 emplois au Québec. Les travailleurs doivent désormais composer avec des technologies complexes qui évoluent rapidement, et les entreprises manufacturières sont en quête de profils techniques de plus en plus spécialisés.

Selon le Baromètre industriel québécois du STIQ, 82% des entreprises du secteur disent éprouver des problèmes de recrutement et 58% éprouvent de la difficulté à garder leurs employés spécialisés. Malgré tout, nombre d’entre elles font preuve d’une grande créativité pour affronter cet enjeu de taille. Voici 10 solutions de recrutement innovantes qu’elles ont mises à l’essai:

  • Encouragez le perfectionnement de vos employés
    Qui a dit que seuls les jeunes étaient capables de dompter les nouvelles technologies? Vos employés de l’avenir sont peut-être déjà sous votre toit. Permettre à votre personnel expérimenté de se perfectionner, c’est favoriser la croissance de chacun tout comme celle de votre entreprise. Et ça, ça n’a pas de prix!
  • Formez des super-utilisateurs
    Dans le but de mobiliser les équipes et de favoriser la rétention du personnel, certaines entreprises, comme Cascades, ont eu l’idée de créer des super-utilisateurs. Ces employés volontaires sont envoyés au centre national de formation de l’entreprise afin d’apprendre le fonctionnement des nouveaux outils pour ensuite partager leurs nouvelles connaissances avec leurs collègues.
  • Offrez des stages rémunérés
    Si vous ne le faites pas déjà, offrez des stages rémunérés dans les emplois où la main-d’œuvre se fait rare. Un stage est l’occasion pour l’étudiant non seulement d’apprendre le métier, mais aussi de se laisser charmer par votre entreprise. C’est votre chance de conquérir un employé spécialisé qui pourrait rester à votre emploi pour de nombreuses années.
  • Soutenez un programme d’alternance travail-études
    Les programmes d’alternance travail-études inspirés du modèle allemand sont de plus en plus nombreux au Québec. Quelques cégeps, comme ceux d’Ahuntsic et de Thetford Mines s’associent à des entreprises manufacturières reconnues afin d’offrir des formations spécialisées de haut calibre. Divisant leur temps entre l’école et l’entreprise, les étudiants profitent de l’approche concrète de ces programmes et des possibilités de réseautage qu’ils leur procurent. Certaines compagnies, comme Marmen, vont encore plus loin et proposent des formations rémunérées adaptées à leurs besoins précis.
  • Participez aux journées carrières des écoles locales et spécialisées
    Bien qu’ils soient de plus en plus publicisés, les métiers manufacturiers sont encore peu connus. Faites-en donc vous-même la promotion lors des journées carrières organisées par les écoles secondaires ou les cégeps, ou encore dans les salons de l’emploi. Envoyez-y des employés qui sauront communiquer une image positive et attrayante de votre entreprise, et expliquer les différents métiers qu’on peut y exercer.
  • Soyez actif sur les réseaux sociaux
    Facebook, Instagram et LinkedIn sont non seulement des plateformes idéales pour faire briller votre culture d’entreprise, mais également une manière efficace de tisser des partenariats avec différents groupes de recherche d’emploi locaux ou spécifiques à votre secteur, comme les fameux SPOTTED. Profitez-en pour établir des relations avec le Carrefour Jeunesse-Emploi de votre région; son équipe se fera un plaisir d’afficher vos postes vacants.
  • Osez la différence
    D’ici 2025, près de 75% de la main-d’œuvre manufacturière québécoise devra détenir un diplôme d’études postsecondaires. Il est donc plus que temps de sortir des sentiers battus. Par exemple, en soutenant les femmes qui suivent des avenues non traditionnelles, vous servirez de modèle dans votre industrie. Ou encore, investissez-vous dans la réinsertion sociale, comme l’a fait Bois Urbain. Depuis la fondation de l’entreprise, plus de 1300 jeunes ont participé à ses programmes, dont 850 ont trouvé un emploi et 150 sont retournés aux études. Pensez aux sentiers inexplorés que votre entreprise pourrait défricher.
  • Créez un programme de recommandations
    Dans un domaine où les ressources se font rares, le bouche-à-oreille est un outil précieux. Encouragez vos employés à afficher les postes offerts sur leurs réseaux sociaux et récompensez ceux qui vous recommandent des perles rares.
  • Faites briller votre culture d’entreprise
    Ligue de hockey ou de volleyball, gymnase et cafétéria sur place, le bien-être au travail est dorénavant primordial. CMP l’a bien compris et a obtenu une certification Entreprise en santé, ce qui lui a valu une réputation plus que favorable auprès d’employés potentiels. N’hésitez pas à faire valoir votre culture d’entreprise au moyen de tous vos canaux de communication, c’est ce qui vous démarque de vos concurrents!
  • Impliquez-vous dans votre communauté
    Même si vous n’offrez pas de programme d’alternance travail-études, rien ne vous empêche de prendre part aux activités des écoles professionnelles de votre région. Par exemple, s’il s’y donne un cours de soudure, proposez les services de vos inspecteurs en soudure pour faire du mentorat ou pour participer à des compétitions dans le cadre des formations.

Que vous adoptiez une ou plusieurs de ces solutions, ou que vous en inventiez de nouvelles, sachez que c’est l’innovation à tous les niveaux qui bâtit le Québec de demain!

Autres Témoignages et Experts

Manufacturiers innovants : 9 formations à découvrir Manufacturiers innovants : 9 formations à découvrir Manufacturiers innovants : 9 formations à découvrir L’adaptation du modèle dual à la réalité québécoise est un élément clé
pour remédier à la pénurie de main-d’œuvre.
+
40 occasions de substitution à surveiller 40 occasions de substitution à surveiller Découvrez ces nouvelles avenues de croissance Les coûts invisibles de l’importation + Quels seront les emplois manufacturiers du futur? Quels seront les emplois manufacturiers du futur? Découvrez les rôles créatifs que nous réserve la 4e révolution industrielle! + Jean Marcoux Jean Marcoux Président-directeur général CIF Métal : de Thetford Mines à la planète + Robotique FIRST: rencontrez la relève! Robotique FIRST: rencontrez la relève! + Une lettre ouverte signée Pierre Gabriel Côté Une lettre ouverte signée Pierre Gabriel Côté Industrie 4.0, la révolution numérique incontournable + Nathalie Vallée Nathalie Vallée Directrice générale, Collège Ahuntsic Préparer la relève 4.0 avec les établissements scolaires + Yves Proteau Yves Proteau Coprésident, APN BIENVENUE DANS LA PREMIÈRE VITRINE 4.0 AU QUÉBEC! + Stéphanie Chagnon Stéphanie Chagnon Vice-présidente à l’exploitation L’USINE INTELLIGENTE, GAGE DE COMPÉTITIVITÉ DE FRUIT D’OR + Evelyn Trempe Evelyn Trempe Présidente L’AMOUR DU PAIN : QUAND LA BOULANGERIE INNOVE! + Lyne Dubois Lyne Dubois Vice-présidente au développement des affaires du CRIQ Comment réussir votre virage vers l’usine 4.0 + Louis Leclair, Éric Labbé et Charles-Antoine Gauvreau Louis Leclair, Éric Labbé et Charles-Antoine Gauvreau Trois fabricants nous parlent d’innovation + Pierre Lafrance Pierre Lafrance Technoconseiller du Réseau Trans-tech Besoin d’un coup de pouce pour faire du développement technologique? + Sylvie Pinsonnault Sylvie Pinsonnault Vice-présidente, Initiatives stratégiques et conseils au Comité de direction Bâtir le Québec industriel de demain + R. Mathieu Vigneault R. Mathieu Vigneault Président-directeur général, Réseau Trans-tech Les secrets d’une bonne formation 4.0 + Didier Culat Didier Culat Avocat-conseil, BCF Bien se préparer à l’accord Canada-Union européenne + Marc Langlois Marc Langlois Directeur régional Ouest de Montréal et Nord-Ouest du Québec L’innovation sur le terrain + Albert De Luca Albert De Luca Associé-fiscaliste, Deloite et président du Conseil de l’ADRIQ Accélérez l’innovation dans votre entreprise + Louis J. Duhamel Louis J. Duhamel Conseiller stratégique, Deloitte Pour rester en tête de la concurrence + Richard Blanchet Richard Blanchet Président-directeur général, STIQ 10 conseils pour vous +

Quoi de neuf