Pierre Lafrance

Besoin d’un coup de pouce pour faire du développement technologique?
Pierre Lafrance, Technoconseiller du Réseau Trans-tech
Pierre Lafrance
Technoconseiller du Réseau Trans-tech

Besoin d’un coup de pouce pour faire du développement technologique?

Démystifions tout de suite la croyance populaire : les 1 300 spécialistes des 49 centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT) du Réseau Trans-tech ne font pas que de la formation. Ils offrent surtout des services de recherche appliquée et du soutien technique dans une foule de domaines. C’est même le cœur de leur mission!

On trouve de tout dans les CCTT

La création ou l’amélioration de produits et la mise à l’essai de procédés ou d’appareils sont les volets les plus utilisés par les entreprises lorsqu’elles travaillent avec un CCTT.

La Compagnie Électrique Lion, par exemple, n’a pas hésité à collaborer avec l’Institut du véhicule innovant de Saint-Jérôme pour concevoir son autobus scolaire électrique eLion. Les Rôtisseries Saint-Hubert, quant à elles, ont fait appel à Cintech Agroalimentaire, à Saint-Hyacinthe, pour réduire le sodium et remplacer le glutamate monosodique dans leurs mets.

« Le soutien technique que nous offrons est très apprécié par les entreprises, souligne Pierre Lafrance, technoconseiller du Réseau Trans-tech. Un manufacturier qui veut vérifier si une opération effectuée dans son usine peut être faite par un robot, par exemple, peut s’adresser au Centre de Robotique et de Vision industrielles. Ce CCTT de Lévis effectue en effet ce genre de tests avec ses logiciels de simulation et, au besoin, les robots de son laboratoire. »

Une entreprise qui souhaite prendre le virage 4.0 ou améliorer sa productivité peut consulter les experts de Productique Québec, un CCTT spécialisé en intelligence manufacturière et en implantation de solution numériques. « Nous avons même des CCTT qui se spécialisent dans les pratiques sociales novatrices, ajoute M. Lafrance. L’Institut de recherche sur l’intégration professionnelle des immigrants, par exemple, peut aider les manufacturiers qui font face à des défis de main-d’œuvre à réaliser leurs projets. Bref, la plupart des entreprises résolues à innover trouveront l’expertise dont elles ont besoin dans l’un de nos centres. »

Collaborer avec les CCTT

L’entreprise intéressée à travailler avec un CCTT peut faire appel à M. Lafrance, qui trouvera le centre qui répond le mieux à ses besoins en matière d’innovation. « Je suis une porte d’entrée vers les CCTT et les programmes d’aide financière qui appuient les projets réalisés en collaboration avec eux. Si nous n’avons pas l’expertise recherchée, nous dirigerons l’entreprise vers une ressource qui pourra l’aider. Pour certains projets, les CCTT peuvent même travailler en partenariat avec une université et servir d’interface entre cette dernière et l’entreprise. »

Les entreprises peuvent aussi contacter directement les CCTT. Voici comment la collaboration pourrait se dérouler :

  • Faire connaissance. L’entreprise détermine d’abord le CCTT avec qui elle a des affinités et fait un premier contact. Elle visite le centre ou invite un expert du centre à lui rendre visite.
  • Présenter une offre de services. S’il est possible de collaborer, le CCTT préparera un document indiquant la nature du projet, les coûts et l’échéancier.
  • Choisir l’aide financière. À partir du moment où un projet concret se dessine, le CCTT pourra aider l’entreprise à choisir le programme d’aide financière le mieux adapté.

Selon M. Lafrance, dans le contexte actuel, la pire chose pour une entreprise du secteur manufacturier est l’immobilisme. « N’attendez pas d’avoir un projet bien ficelé avant de contacter un CCTT, conseille-t-il. En discutant avec leurs experts, il y en aura peut-être un qui prendra forme ! »

Pour trouver le CCTT qui pourra vous aider, contactez Pierre Lafrance, au 418 653-6763, poste 102.


Entrevue réalisée en novembre 2017

Quoi de neuf

  • Invitation au plus grand salon international de l’industrie 4.0 en Allemagne

    Invitation au plus grand salon international de l’industrie 4.0 en Allemagne

    Soyez les premiers à découvrir les innovations technologiques au salon Hannover Messe, en Allemagne, du 22 au 27 avril 2018. Inscrivez-vous dès maintenant et courez la chance de participer à la mission commerciale coprésidée par Pierre Gabriel Côté, pdg d’Investissement Québec, et Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Faites vites, les places sont limitées!
  • Prendre le virage technologique

    Prendre le virage technologique

    « Nous rendre dans les régions rencontrer directement les entrepreneurs est une stratégie qui fonctionne, alors continuons en 2018 », affirme Pierre Gabriel Côté, PDG d'Investissement Québec, dans le cadre d'un article fort intéressant, publié dans La Presse+.